Acceptons dans la paix et la sérénité les décisions des autorités sanitaires de notre pays

Le Conseil Français de Culte Musulman a appris que des hôpitaux n’autorisent déjà plus de toilette mortuaire pour tous les décès qui surviennent en cette période marquée par la propagation intense de Coronavirus (COVID 19).

Dans un contexte d’épidémie, la difficulté de constater avec certitude l’absence d’une contamination par le Coronavirus (COVID 19) obligent le personnel de santé à ne prendre aucun risque pour la vie du personnel funéraire et de la famille du défunt.

C’est en appliquant ce principe de précaution que les hôpitaux ont pris cette décision qui n’a d’autre finalité que la protection des vivants et qui ne se heurte en aucun cas aux dispositions de la tradition musulmane dans un tel contexte. Le respect de la dignité du défunt et l’accompagnement de son corps vers sa demeure ainsi que le soutien de sa famille dans ces moments difficiles peut s’accomplir sans mettre en danger la vie d’autrui.

Aussi, en élevant les défunts en période d’épidémie au rang des martyrs (dont les corps sont exemptés de toute toilette mortuaire), le prophète Muhammad (PBSL) a voulu apporter le réconfort nécessaire aux familles face à la douleur du deuil et aux difficultés qu’elles peuvent rencontrer en matière d’accomplissement de ce rite.   

Le CFCM exprime ses sincères condoléances et toute sa compassion aux familles des défunts et les appelle à accepter dans la paix et la sérénité les mesures prises par les autorités sanitaires et le personnel de santé de notre pays qui sont tout aussi bouleversés par ce qu’ils voient et endurent en cette période éprouvante.

Paris, le 18 mars 2020

Mohammed MOUSSAOUI

Président de CFCM    

UMF FRANCE

L’« Union des Mosquées de France », ci-après dénommé «UMF», est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. L’UMF regroupe les « Conseils Régionaux de l’Union des Mosquées de France », au nombre de 13, un par région administrative, mentionnés sous le nom de « Union des Mosquées de la Région, suivi du nom de la région ».